Créer son entreprise sans business plan

Créer son entreprise sans business plan? Une bonne idée!

Vous avez une idée et vous aimeriez démarrer un nouveau projet d’entreprise ? L’entrepreneuriat vous attire mais vous ne voulez pas perdre de temps en faisant une étude de marché et un business-plan parfaits pour créer votre entreprise ? Vous n’êtes pas sûr de la faisabilité de votre projet de création ?

Pas d’inquiétude ! Il existe une méthode pour commencer un projet de création d’entreprise rapidement sans consacrer des jours entiers à l’étude d’un marché hyper complexe.

Cette technique est simple à appliquer pour un entrepreneur : il suffit de vous lancer ! C’est encore le meilleur moyen de réussir votre projet. Comment lancer un projet sans faire de business plan ?

Lancer son entreprise sans business plan : tester-le par la pratique !

Pour lancer votre projet vous pouvez bénéficier d’un accompagnement à la création d’entreprise par pôle emploi ou la CCI. Vous pouvez aussi solliciter une pépinière ou un incubateur de start-up pour monter un projet. Tous ces acteurs peuvent vous proposer une aide à la création d’entreprise si vous souhaitez monter un dossier de.

Si vous êtes un porteur de projet et que vous voulez créer une entreprise individuelle, sachez qu’il n’est pas toujours obligatoire de réaliser un business plan ni d’avoir le plan de financement parfait pour créer son entreprise.

Faire une étude de marché et un business plan parfaits ne garantira pas la réussite de votre projet. Parfois il vaut mieux pour un créateur d’entreprise de se lancer directement et tester son idée sur le terrain. Dans la très grande majorité des cas votre projet ira de lui même vers une direction qui fonctionne et se détournera des objectifs initiaux. Vos hypothèses d’étude de marché et de business plan seront sans donc obsolètes en quelques mois.

Un marché évolutif très complexe à analyser

Les futurs créateurs d’entreprise doivent savoir qu’il est aujourd’hui très difficile de prédire les évolutions économiques et les évolutions sociétales qui conduiront les évolutions des différents secteurs d’activité.

Il y a beaucoup d’informations disponibles et d’opinions qui se contredisent. C’est donc un vrai parcours du combattant pour dégager une vision concrète et précise du marché au cours d’une étude de marché. Il en est de même pour les tendance de fonds.  

Ainsi sans essayer et sans intégrer le marché que vous visez, il vous sera très difficile de le comprendre et de vous adapter. Et cela est vrai que vous ayez fait une étude de marché poussée ou que vous ayez développé un business plan précis avant de créer votre entreprise.

Connaitre votre marché par la pratique

Si le meilleur moyen de comprendre le marché dans lequel vous souhaitez évoluer est de l’intégrer, il est recommandé de lancer directement votre projet sans avoir besoin d’un business plan très détaillé.

Si votre projet fonctionne, vous lancer rapidement sur votre marché vous apportera une certaine crédibilité face à la conjoncture actuelle.

Si votre projet ne fonctionne pas dès le début, vous aurez appris de nombreuses informations et aurez obtenu une certaine maitrise de votre secteur d’activité.

Vous devez toujours rester dans l’optique de tester, analyser, changer et tester à nouveau. Cette façon d’avancer s’apparente à celle de l’apprentissage qui est la meilleure façon de fonctionner.

Être flexible et à l’écoute des opportunités du marché

Lorsque l’on regarde de plus près la façon dont les entrepreneurs fonctionnent, on peut remarquer qu’ils sont davantage dans l’action que dans la réflexion. Ils ne se contentent pas de penser différemment, ils font différemment. Ils agissent selon un mode très simple mais terriblement efficace. Ils innovent.

Premièrement ils ne se sont pas forcément de but précis à atteindre. Ils laissent ainsi toute latitude aux changements et ne se ferment pas de porte. Ils restent ouverts à toutes les opportunités qui s’offrent à eux. Ils ne restent pas fixés sur un business plan après avoir créé leur entreprise.

Deuxièmement, ils ne sont pas focalisés sur le chiffre d’affaire qu’ils doivent dégager. Ils sont davantage centrés sur le niveau de perte maximum qu’ils sont prêts à accepter.

Cette façon de faire leur permet de savoir s’ils ont les moyens de continuer et de changer pour s’améliorer ou s’il vaut mieux abandonner le projet.

Je ne dis pas qu’ils ne sont pas là pour gagner de l’argent, bien au contraire. Simplement, ce n’est pas leur principale préoccupation à leurs débuts. Ils préfèrent se concentrer sur le fait de rendre les choses plus pérennes en développant leur entreprise au mieux.

Ne cherchez pas la perfection du premier coup !

Voici un principe qui devrait être applicable à tous les créateurs d’entreprise. Il ne faut pas chercher la meilleure des solutions mais plutôt apprendre à se contenter des solutions qui fonctionnent, même si elles ne sont pas optimales.

Je pense que c’est le conseil le plus important à vous donner. Même si cela peut paraitre potentiellement contre-productif. Chercher sans-cesse à mettre en place la meilleure solution est contre-productif.

Lorsque l’entreprise est en phase de lancement, votre projet est amené à évoluer et à changer pour s’adapter à la demande très rapidement. Ainsi, vos besoins vont évoluer et les solutions qui étaient optimales avant ne le seront peut-être plus après.

Plutôt que de passer du temps à chercher la solution parfaite à tout, mieux vaut directement appliquer une méthode et une solution qui fonctionne.

Même si la solution n’est pas optimale, vous pourrez vous concentrer sur d’autres choses avec une plus forte valeur ajoutée pour votre business.

En effet, en gagnant du temps vous gagnez aussi en réactivité. C’est cette flexibilité qui fera de votre projet une réussite.

Comment faire créer son entreprise sans business plan ?

lancer un projet sans business plan

Nous allons ici nous concentrer sur la réalisation en tant que telle, partie qui sera plus concrète que la précédente.

Afin de pouvoir vous lancer sans avoir beaucoup d’apports financiers et matériels à disposition, vous aurez besoin de garder en tête les six principes importants qui vont suivre.

1/ Servez-vous des ressources que vous avez

Ne cherchez pas forcément à obtenir des financements tout de suite ou encore à faire appel à des experts. Essayez d’avancer avec ce que vous avez sous la main et les aides à la création dont vous disposez !

Pour cela, commencez avec ce que vous pouvez obtenir tout de suite, c’est-à-dire, ce que vous savez faire et ce que vous pouvez faire.

Il s’agit là de ne pas perdre de temps à chercher les choses ! Si vous voulez aller vite, faites avec les moyens du bord et lancez-vous.

Si vous ne le faites pas, les choses que vous n’avez pas resteront des obstacles au lancement de votre projet entrepreneurial. Gardez en tête que pour tout projet ce n’est pas le moment. En fait rien n’arrive jamais au bon moment. Mais il faut savoir saisir les opportunités et se lancer.

Au mieux, vous vous rendrez compte qu’en fait ce n’est pas si grave et que vous réussissez aussi bien sans expert média sociaux ou sans y connaitre quoique ce soit en marketing. Au pire, cela va vous obliger à vous former et vous développera au fur et à mesure du développement de votre entreprise.

2/ Ne bloquez que ce dont vous avez besoin dans l’immédiat

Ne cherchez pas à obtenir plus que ce dont vous avez besoin dans l’immédiat. Développez votre projet en procédant phase par phase. N’allez chercher de nouveaux financements que lorsqu’une nouvelle phase se présente.

En effet, obtenir des financements est souvent long et les investisseurs seront plus enclins à débloquer un financement en plusieurs parties plutôt qu’en une seule fois. Le risque est moins grand pour eux et pour vous aussi.  

De plus, vous pourrez évaluer et prouver la fiabilité de votre projet à chaque nouvelle étape.  Vous obtiendrez donc potentiellement plus vite vos financements à venir. De plus, vous pouvez développer votre projet même si vous n’avez pas tous les financements nécessaires du début à la fin.

Ne passez pas tout votre temps à penser aux nouvelles étapes et à chercher des financements. Vous finirez par ne plus faire que ça et votre projet ne se développera plus.

3/ Fixez vous un montant maximum de pertes

Gardez en tête qu’il se peut que votre projet ne soit jamais rentable ou que votre produit / service ne se vende pas.

Dans tous les cas, gardez toujours à l’esprit la perte maximum que vous êtes prêt à accepter. Cela vous permet d’arrêter votre projet si jamais vous deviez atteindre cette limite sans vous mettre en difficulté.

Ne vous dites jamais que votre projet aurait marché si vous aviez investi plus d’argent. Il se peut que oui mais il se peut aussi que non. Donc, tenez-vous en à votre feuille de route.

Dans le cas contraire, vous entrez dans la même spirale qu’un joueur de casino perdant en pensant pouvoir gagner à chaque fois en misant plus. Vous risquez alors de vous mettre en difficulté financière peut-être sans n’avoir aucun effet positif sur votre entreprise.

Dans ce cas, vous êtes doublement perdant.

4/ Entourez-vous de personnes impliquées

Bien s'entourer pour créer son entreprise

Apprenez à vous entourer de personnes impliquées dans votre projet. Quand je dis des personnes impliquées je parle des personnes qui apporteront davantage à votre projet car elles y croient.

Vous rencontrerez trois types de personnes qu’il est possible d’identifier :

  • Les personnes qui feront vivre votre projet et qui veulent réellement le voir aboutir
  • Celles qui resteront indifférentes quant au devenir de votre projet
  • Et bien sûr celles qui feront en sorte que votre projet ne voit pas le jour

Tâchez donc d’identifier le type des personnes avec qui vous travaillez afin de ne vous entourer que des personnes de la première catégorie. Dans le cas contraire, la réussite de votre projet pourrait être impactée et mise à mal.

5/ Gardez toujours une approche orientée business

Ne vous laissez pas gagner par trop de sentimentalisme. Créer votre entreprise doit vous apporter quelque chose. Au final, elle doit vous permettre de gagner de l’argent et de vous satisfaire vous. Au début, vous ne pouvez pas vous permettre de ne pas rester concentré sur les objectifs de votre entreprise.

Vous devez aussi garder à l’esprit que vous faites du business et qu’il se peut que ça ne fonctionne pas.  Rappelez-vous que votre vie n’en dépend pas. Un échec est toujours possible, mais il n’est pas impossible de se relever d’un échec.

Si vous voyez que votre projet stagne et que vous arrivez presque à votre niveau de perte limite de vos fonds propres, il est préférable d’arrêter votre activité. Un échec n’est pas forcément négatif. Il vous apprend beaucoup de choses et vous permet d’évoluer. Il est aussi la preuve du courage que vous avez eu d’essayer !

6/ Ne soyez pas trop optimiste

Ne voyez pas trop grand, trop vite. Les choses doivent parfois être traitées au jour le jour.

Lorsque votre entreprise en est encore à la phase de lancement, elle est encore très fragile. Concentrez-vous sur vos acquis et tenter d’avancer pas à pas.

Si les choses vont mieux que prévu tant mieux, capitalisez dessus. Cependant, l’équilibre des jeunes entreprises est fragile et il est possible que les choses deviennent plus difficiles le lendemain. Je vous conseille de ne pas relâchez vos efforts. En tant que chef d’entreprise, un excès d’optimisme et de confiance peut vous faire ralentir le rythme et donc vous mener à l’échec.

Lancer un projet : il n’y a jamais 100% de chance de réussir

Ce qu’il faut retenir de cet article, c’est qu’il n’y a pas une méthode parfaite pour garantir la réussite d’un projet ou d’une entreprise. Si les porteurs de projet veulent tester une idée de création, le meilleur moyen de réussir un projet est de vous lancer. Vous pouvez très bien créer votre entreprise sans business plan et en faire un succès.

On a vu beaucoup de projets parfaits sur le papier qui, dans la réalité, n’ont pas fonctionnés. Soit pour des raisons de timing, ou encore parce que le marché avait changé.

Ne vous trouvez plus d’excuses pour ne pas créer une activité sous un statut juridique d’auto-entrepreneur par exemple. Commencez petit avec peu de formalités administratives et grandissez progressivement. 

Même si certaines personnes vous diront peut-être que vous ne pouvez pas créer votre entreprise sans business plan, écoutez votre intuition et lancez-vous.  Ce n’est pas parce que vous avez réalisé un super business plan que votre projet marchera mieux dans la vraie vie.

Le meilleur moyen de réussir c’est d’essayer : Testez, analysez, changez, apprenez, et re-testez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *